Panier
Pour remplir le panier, ajoutez au panier vos graines parmi nos variétés.
Pour 10 sachets commandés,
le 11ème est offert !

Frais d’envoi minimum de 2€ puis 40cts par sachet suivant.

Graines biologiques de Physalis Franchetii, "Lanterne chinoise"
(Physalis alkekengi)

Le sachet de 0,20 g de graines de Physalis Franchetti - Lanterne chinoise BIO
Originaire d’Amérique du Sud le Physalis Franchetii est cultivé pour ses fruits comestibles et décoratifs. Le fruit est enveloppé dans un calice orange qui protège la baie juteuse à l’intérieur. Lorsque la "lanterne" vient à sécher, la baie est enfermée dans une petite cage d’où son nom d’ "Amour en cage".
2,90 
Fiche technique
Caractéristiques Catégorie Physalis, Tomatillos: Alkékenge
Nom commun Alkékenge
Nom vernaculaire et autres dénominations  Coqueret alkékenge, Alkékenge, Lanterne chinoise, Amour en cage, Cerise d'hiver, Cerise de juif, coqueret de Franchet
Famille botanique Solanacée/ Solanée
Nom latin Physalis alkekengi
Variété Franchetii
Origine géographique Originaire du continent asiatique
Nombre de graines par gramme Environ 1000 graines par gramme
Température de germination des graines 20°C à 25°C
Température de germination des graines 20°C à 35°C
Temps de germination De 10 jours à 2 semaines
Temps de germination 3 semaines
Nombre de fruits par pied entre 8 et 15

En savoir plus sur les graines biologiques de Physalis Franchetii, "Lanterne chinoise"

Le Physalis Alkekengi (Alkékenge ou Amour en cage) est originaire d’Asie, c’est une plante vivace aux fruits comestibles. Mais l’Amour en cage est cultivé davantage pour son coté ornemental.
Ses calices orange sont du plus bel effet au potager ou dans les bouquets de fleurs. Les baies de la Lanterne Chinoise sont comestibles mais n’ont pas une valeur gustative très intéressante. A noter que les baies immatures sont toxiques.

Comment cultiver l’amour en cage ou physalis Alkekenji

  • Comment semer le physalis alkekengi  : Les semis s’effectuent au printemps et peuvent être réalisés en pleine terre dès que les risques de gel ne sont plus à craindre. Cependant, ils sont le plus souvent effectués en godet à partir de mars-avril, sous serre ou derrière des vitres. Semez quatre ou cinq graines par godet. Une fois les semis levés, sélectionnez le plant le plus vigoureux dans chaque godet. Laissez-les pousser jusqu’en mai sous serre.
  • Comment planter les amours en cage  : Les plants sont repiqués en extérieur une fois les risques de gel passés. Choisissez un emplacement légèrement éloigné des autres cultures, car cette variété est vivace et peut s’étendre.
  • Type de sol : Le physalis alkekengi aime les sols riches et bien drainés, mais il peut s’adapter à tout type de sol, à condition qu’il ne soit pas gorgé d’eau.
  • Exposition : Cette variété de physalis peut pousser de plein soleil à mi-ombre. Il est intéressant de noter qu’il existe des cas où cette variété prospère même à l’ombre, comme observé dans une ferme que nous connaissons.
  • Conseils de culture : Le physalis alkekengi a tendance à s’étendre et à se multiplier par la racine. Il est crucial de choisir son emplacement en tenant compte de cette caractéristique, car une fois en place, cette plante ne nécessite plus beaucoup d’entretien.
  • Cultiver l’amour en cage en pot : Il est possible de cultiver cette plante en pots, en utilisant des contenants d’au moins 6 litres. Utilisez un mélange composé de moitié de terre de jardin et de moitié de terreau riche. Pour l’arrosage, laissez sécher le dessus de la terre entre deux arrosages, et évitez un arrosage excessif pendant l’hiver. Cette plante étant gourmande, elle nécessite des apports d’engrais au printemps et en été. De temps en temps, vous pouvez l’arroser avec du purin? d’ortie dilué à 10% ou 20%. Choisissez un endroit bien exposé au soleil pour sa culture et son épanouissement.

pour en savoir plus sur les physalis et les risques d’hybridation

Origine et histoire du physalis Franchetti :

Le Physalis franchetii a été nommé en l’honneur d’Adrien René Franchet (1834-1900), un botaniste français
La variété ’franchetii’, également appelée coqueret de Franchet, est originaire du Japon.

  • Physalis  : Le nom du genre "Physalis" vient du mot grec "physalos," signifiant "gonflé" ou "enveloppé." Cela fait référence à l’enveloppe protectrice et charnue qui entoure le fruit de nombreuses espèces de physalis.
  • Franchetii  : L’épithète spécifique "franchetii" rend hommage au botaniste français Adrien René Franchet (1834–1900). Franchet était un botaniste renommé du 19e siècle qui a contribué à la classification de nombreuses plantes, principalement asiatiques, après avoir travaillé au Muséum national d’histoire naturelle à Paris. L’ajout de "franchetii" à Physalis indique que cette espèce particulière a été identifiée, nommée et décrite par Franchet.
Période de semis/plantation
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Période de floraison/récolte
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Méthode de culture
3 méthodes de culture proposées pour les graines biologiques de Physalis Franchetii, "Lanterne chinoise"
Semis précoces de janvier
Semis précoces de janvier

Méthode de culture

  • Au mois de janvier, semez vos graines à l’intérieur (à environ 20°c) dans des godets ou une caissette de terreau. Maintenez humide et laissez germer à la lumière.
  • En février, maintenez votre terreau bien humide et observez vos graines qui ont germé : si elles ont tendance à "tiger" (faire une longue tige qui penche vers la source de lumière) rapprochez la caissette d’une fenêtre.
  • Fin mars, début avril, repiquez vos plantules individuellement dans des godets. Vous pouvez les sortir dans une serre ou un abri lumineux. Maintenez-les hors gel ! Pensez bien à les arroser car dans une serre un "coup de chaud" est vite arrivé.
  • En mai (quand les gelées ne sont plus à craindre) repiquez vos plantes en extérieur.
  • Pensez à bien pailler pour limiter les arrosages.
  • Profitez bien de vos plantations, de vos récoltes, et dégustez les légumes de votre jardin !

Semis de début de saison en mars
Semis de début de saison en mars

Méthode de culture

  • En mars, semez vos graines au chaud et à l’abri du gel. Maintenez votre terreau humide et assurez-vous que vos plantules reçoivent beaucoup de lumière.
  • En avril, laissez pousser vos plantes en godets. Et pensez bien à l’arrosage car au printemps dans une serre, un coup de chaud est vite arrivé !
  • En mai, vous pouvez les replanter au jardin. Assurez-vous qu’il n’y ait plus de risque de gelée !
  • Pensez à bien pailler afin de limiter les arrosages.
  • Et à la belle saison, profitez de vos récoltes et cueillez d’excellents légumes, ou faites de magnifiques bouquets de fleurs et de feuilles !

Semis en juin pour des récolte au printemps suivant
Semis en juin pour des récolte au printemps suivant

Méthode de culture

  • Au mois de juin, semez vos graines en caissettes. Maintenez-les humides et à l’abri du soleil de midi.
  • En août, repiquez vos plantules en godets individuels. Tenez-les toujours bien humides et faites attention aux coups de chaleur.
  • Les godets devront être rentrés en serre froide pour l’hiver.
  • À partir de mars les plantes pourront être repiquées en extérieur au jardin.
  • Pensez à bien pailler pour limiter les arrosages.
  • Profitez de vos récoltes ou de vos fleurs pendant le printemps et/ou l’été.
Vertus médicinales

Les vertus médicinales du physalis Franchetti

  • Antioxydants : Les fruits du physalis contiennent des antioxydants, tels que la vitamine C et les caroténoïdes. Les antioxydants peuvent aider à neutraliser les radicaux libres dans le corps, contribuant ainsi à la santé cellulaire.
  • Vitamines et minéraux : Le physalis est une source de vitamines A et C, ainsi que de certains minéraux. Ces nutriments jouent un rôle important dans le maintien de la santé du système immunitaire, de la peau et des yeux.
  • Soutien immunitaire : En raison de sa teneur en vitamine C, le physalis peut contribuer au renforcement du système immunitaire.

Il est important de noter que les fruits de ce physalis sont toxique si ils sont consommés immatures. Il est important de bien les laisser mûrir avant de les manger !

Récolter les semences

Comment faire ses graines de physalis "Amour en cage"

  • La floraison de la lanterne chinoise à lieu de juin à septembre.
  • Les fleurs du physalis alkekengi sont auto-fécondes, c’est à dire qu’elles peuvent se polliniser elles-même. Cependant les insectes pollinisateurs peuvent transporter du pollen entre deux variétés. Pour assurer la pureté variétale, il est nécessaire d’isoler deux variétés de 50 m minimum. L’utilisation d’un voile? peut être une solution. Le Physalis alkekengi ne s’hybride pas avec les physalis pruinosa, physalis ixocarpa ni avec les physalis pubescens
  • Il faut récolter les fruits bien mûrs, attendre qu’ils soient tombés au sol
  • Écraser les Physalis au fond d’un pot, et couvrir d’eau, bien mélanger. Les graines viables vont tomber au fond du pot. Écumer la chair et égoutter les graines.
  • Mettre les graines à sécher dans un lieu sec et ventilé.
  • Les graines de physalis alkekengi se conservent au frais, au sec et à l’abri du soleil.

pour en savoir plus sur les physalis et les risques d’hybridation

Haut de page