Panier
Pour remplir le panier, choisissez vos graines dans le catalogue

Les purins de plantes

Les purins? de plantes sont des bons alliés au potager !
Ils permettent de prendre soin des plantes cultivées.

Les purins ont plusieurs utilités :

  • Pour servir d’engrais en nourrissant les plantes
  • Pour lutter contre les maladies et ravageurs
  • Pour prévenir des maladies
  • Pour améliorer la qualité du sol en activant la vie microbiologique

L’utilisation du purin se fait à des dilutions différentes :

  • Pur (rarement utilisé) pour du purin de sureau ou d’euphorbe, il sert de répulsif pour les rongeurs par son odeur
  • En dilution à 20% avec de l’eau, comme activateur de sol ou comme engrais racinaire.
  • En dilution à 10% avec de l’eau, comme engrais foliaire, ou pour lutter contre le mildiou / odium. En pulvérisation sur le feuillage.
  • En dilution de 5% à 10% en pulvérisation sur le feuillage pour un traitement préventif et pour renforcer les défenses immunitaires des plantes.
  • En dilution à 5% pour faire tremper les graines avant semis, ou pour aider la levée des graines en arrosage (ne pas en abuser).

La fabrication du purin

La récolte
La récolte des plantes
Récoltez les plantes dans un lieu loin des pollutions, choisissez des plantes qui vous semblent en bonne santé, et en pleine croissance.
Pour illustrer mon propos, avec les orties par exemple, choisissez des orties qui ne sont pas encore en fleurs, le feuillage doit être tendre et la couleur bien vive.

Essayer de ne récolter que des orties, si il y a quelques herbes ce n’est pas très grave, mais si il y en a trop, lors de la phase de fermentation cela risque de poser des problèmes.

La préparation

La fabrication de purin
Les plantes récoltées doivent être préparées rapidement, cette opération doit se faire à la suite de la récolte.
Les plantes sont découpées en morceaux. Plus elles seront découpées finement plus la fermentation sera uniforme et rapide.
Faire du purin d'ortie
Les plantes découpées sont pesées et misent dans un bidon.

Pour les proportions d’eau et de plantes on compte 1Kg de plante pour 10L d’eau.
Il faut préférer de l’eau de pluie ou de rivière, plutôt que de l’eau du réseau, car cette dernière peut contenir du chlore. Le chlore peut ralentir le processus de fermentation.

Si vous utilisez de l’eau du réseau, c’est pas un drame ! Ça fonctionnera quand même. Une solution est de tirer l’eau deux ou trois jours avant de faire ses purins, comme ça le chlore peut s’évaporer un peu.

Choisir un lieu ou vous allez stocker vos bidons qui ne soit pas en plein soleil et qui ne soit pas sous la fenêtre de la salle-à-manger de votre voisin.
Bien que, si le processus de fermentation est scrupuleusement respecté, il n’y a pas de mauvaises odeurs qui se répandront. Mais on n’est pas à l’abri d’une mauvaise fermentation et d’odeur puissante.


La fermentation

Méthode pour faire le purin
Vous venez de remplir vos tonneaux de plantes et d’eau. Maintenant le temps que la fermentation se lance est variable. S’il fait très chaud c’est très rapide et à l’inverse s’il fait froid ça peut être plus long.

Plusieurs fois par jour, vous allez venir remuer énergiquement votre mixture avec un grand bâton !

Au bout de quelques jours, lors du brassage, une mousse va apparaître, un genre de pétillement.
Ce sont des bulles qui proviennent de la fermentation... vous êtes en bonne voie !
À partir de ce moment il va falloir continuer à brasser le purin plusieurs fois par jour.
Pendant le brassage, vous vous assurerez de voir remonter ces fameuses bulles.
La fermentation
Un jour, vous ne verrez plus de bulles remonter... Cela signifie que la fermentation est terminée.

Ce jour-là vous devrez passer à la phase du filtrage.

Le filtrage

Le moment du filtrage est très important : il doit vraiment se faire rapidement après la fin de fermentation.
Si on attend trop lorsque les bulles ne remontent plus, les végétaux vont se décomposer et commencer à pourrir, avec la fameuse mauvaise odeur !

J’insiste pour dire qu’il faut filtrer rapidement car si les végétaux commencent à se décomposer la filtration deviendra infernale !

Donc, il faut prévoir plusieurs récipients pour le filtrage, ainsi que différents filtres.
Les tamis de maçons (les cribles) sont très pratiques pour une première filtration grossière.
Et un tissu en coton (genre un vieux drap) est très bien pour une filtration fine.

La filtration fine est une phase importante si on n’utilise pas son purin directement.
Si on veut conserver son purin pour l’utiliser tout au long de la saison il est essentiel de le filtrer finement afin qu’il n’y ai plus de résidu organique dans le liquide. Sans ce filtrage, ces petits résidus vont pourrir, ce qui risque de détruire les vertus bénéfiques et de provoquer des odeurs nauséabondes.

Les résidus du filtrage pourront être utilisés en paillage au jardin, ou ajoutés au compost. C’est une matière riche qui va réveiller la vie microbienne.


Le stockage

Le purin bien filtré pourra être stocké dans des bidons propres et bien fermés.
Conserver les bidon à l’abri de la lumière, au frais.

Conclusion

Si toute ces phases sont respectées, alors vous aurez un purin de super qualité, avec de fortes vertus et avec une odeur agréable !

Toutefois la vie est pleine de surprise et il est possible de louper la recette, dans ces cas-là c’est pas très grave, les propriétés seront moindres.
Les qualités d’engrais azoté resteront !
Par contre le problème sera l’odeur...
Et là... c’est du vécu ! L’odeur d’un purin d’ortie raté est infecte et colle pour longtemps sur vos mains, sur les vêtements... c’est vraiment terrible !

À savoir :

  • Un purin réussi sent bon !
  • Un purin bien filtré tient longtemps en bidon. Il nous est arrivé d’utiliser du purin d’un an et ce dernier semblait correct (aucune odeur suspecte)
  • Un purin mal filtré peut faire exploser vos bouteilles (ça aussi c’est du vécu !)
  • Il est plus facile de gérer une bonne fermentation sur des grosses quantités (100L)

Ici nous avons listé les graines de plantes à purins que nous produisons !


L’ortie

L'ortie une plante à purin

  • Favorise la croissance des plantes : en raison de sa contribution en azote (azote organique et azote minéral), en magnésium, en potassium, en phosphore et en calcium, l’ortie peut être utilisée comme engrais naturel pour favoriser la nutrition des plantes et la croissance des racines.
  • Renforce la défense des plantes : le purin d’ortie permet de mener une lutte préventive contre les maladies telles que le mildiou, la rouille du groseillier, la cloque du pêcher, grâce à la production d’un antibiotique qui renforce les défenses des plantes.
  • Répulsif contre les parasites : le purin d’ortie est un répulsif pour certains parasites nuisibles tels que les acariens et les pucerons, il n’est pas un insecticide qui tue les insectes.
  • Prévient les maladies : l’ortie agit comme un inhibiteur sur la germination des spores fongiques, le purin est donc efficace pour prévenir le développement de maladies cryptogamiques notamment la cloque du pêcher.
  • Activateur de compost : Le purin d’ortie est riche en azote, bactéries, bactéries lactiques et enzymes, c’est un bon activateur pour le compost, car il accélère la décomposition de la matière organique.

En somme, le purin d’ortie est un produit naturel efficace pour améliorer la croissance des plantes, renforcer leur défense contre les maladies, répulsif contre les parasites, prévenir les maladies et activateur de compost.


La consoude

La consoude une plante à purin

  • Le purin de consoude est un phytostimulant de la croissance des plantes et de leur résistance à diverses agressions. Il est riche en allantoïne, un principe actif qui stimule la multiplication des cellules végétales, accélère la floraison et augmente la fructification.
  • Il contient également de la potasse, du bore, d’autres oligo-éléments, des hormones et vitamines naturelles.
  • L’extrait fermenté de consoude est bénéfique pour la vie microbienne et macrobienne du sol. Il stimule la flore microbienne et attire les vers de terre qui participent à la fertilité naturelle du sol.
  • Le purin de consoude n’a pas d’action insecticide, ni fongicide prouvée, par contre Il renforce les défenses naturelles des plantes pour une lutte préventive contre les ravageurs ou les maladies.

Il est souvent utilisé en complément du purin d’ortie. (on mélange moitié-moitié 10% ortie, 10% consoude)


La prêle

La prêle une plante à purin

  • La prêle des champs est riche en minéraux et notamment en dioxyde de silicium (silice) qui renforce les tissus des plantes et stimule leurs défenses naturelles. Elle contient également une bonne part de potassium, favorisant la croissance des végétaux.
  • Elle a une action antifongique et bio-stimulante. Le purin est utilisé comme fongicide et répulsif naturel contre des maladies et parasites tels que la rouille, le mildiou, la tavelure, la cloque de la vigne et la cloque du pêcher.
  • La prêle est surtout utilisée en préventif, ses effets sont plus forts pour renforcer les défenses immunitaires que pour soigner une maladie déjà installée.

L’Achillée millefeuille

L'achillé Millefeuilles une plante à purin

  • Le purin d’achillée millefeuille permet une meilleure assimilation du soufre et du potassium. ( Il contient lui même du soufre et de la potasse.)
  • Il est cicatrisant et améliore le rendement des préparations naturelles à usage fongicide, mais ne doit pas être utilisé avec les fongicides chimiques (il peut être mélangé à du lait de vache en pulvérisation pour lutter contre l’oïdium 10% de purin d’achillée, 50% lait et 40% d’eau).
  • Les principes actifs de l’achillée millefeuille sont les acides isovalérianique et salicylique.

Le chou

Le chou une plante à purin

  • Le purin de chou est idéal pour fertiliser les végétaux car il est riche en azote et oligo-éléments. Il peut être utilisé comme un engrais pour favoriser la croissance des plantes et enrichir le sol.
  • Et incroyablement il est utilisé comme répulsif, en particulier contre la piéride du chou, en raison d’une étude scientifique qui a montré que ce papillon est incommodé par l’odeur des crucifères endommagés (nous n’avons jamais essayé mais une pulvérisation avec une dilution à 10% serait idéale).

L’euphorbe

L'Euphorbe une plante à purin

  • Le purin se prépare avec l’euphorbe épurge ou l’euphorbe réveil-matin.
  • La seule utilisation que nous connaissons du purin d’euphorbe est pur pour éloigner les taupes et autres rongeurs qui s’attaquent aux racines des plantes (navets, betteraves, carottes,etc...) il faut verser une bonne dose dans les galeries des rongeurs (ça n’a pas fonctionné chez nous !)

L’ail (gousse)

L'ail pour faire du purin

  • L’ail est riche en soufre, en allicine et en enzymes. Ces composants ont des propriétés insecticides et fongicides naturels qui peuvent protéger les plantes contre les insectes et les maladies fongiques.
  • Le purin peut être utilisé comme préventif et curatif contre les maladies fongiques en pulvérisant le feuillage une à deux fois par semaine.
  • Il est plus efficace en agissant tôt et est particulièrement efficace contre la pourriture grise du fraisier et la cloque du pêcher.
  • Pour traiter la maladie de la fonte des semis, arroser le substrat tous les deux jours avec le purin dilué à 10%.

Le lierre

Le lierre une plante à purin

  • Le purin de lierre possède des propriétés préventives et curatives contre les insectes tels que les pucerons, les aleurodes et les acariens en étant à la fois répulsif et insecticide.
  • Il est utilisé en pulvérisation du printemps au début de l’été, tous les 15 jours à titre préventif, ou tous les 5 jours si les insectes sont déjà présents.

-* Il doit être dilué à 5% avec l’ajout d’une cuillerée de savon noir pour faciliter l’adhérence et l’efficacité.


La bardane

La bardane une plante à purin

  • L’extrait fermenté de Bardane stimule la régulation stomatique pour résister à la sécheresse (une dilution à 5% en pulvérisation foliaire le matin avant l’arrivé du soleil)
  • Il est un excellent fongicide contre les principales maladies cryptogamiques.
  • Il contient de l’azote et peut être utilisé comme engrais et activateur de vie microbiologique.

La fougère mâle

La fougère mâle une plante à purin

  • Le purin de fougère peut être utilisé comme répulsif contre les insectes, les limaces et les escargots, comme traitement contre certaines maladies ou encore comme engrais azoté .
  • Il a une action préventive et curative contre les pucerons.
  • Il peut être utilisé pour éloigner les larves de taupin en arrosant le sol avec du purin dilué avant de planter les pommes de terre.

La rhubarbe

La rhubarbe une plante à purin

  • Le purin de rhubarbe est un répulsif naturel pour lutter contre les prédateurs tels que les pucerons noirs, les limaces et les teignes de poireau. Les feuilles de rhubarbe contiennent de l’acide oxalique, un répulsif naturel
  • Il est utilisé comme insectifuge et répulsif, pas comme insecticide
  • Il peut être utilisé sur les arbres fruitiers, les plantes du potager et les rosiers
  • Il est particulièrement efficace contre les parasites fruitiers et les limaces

Attention : l’acide oxalique est toxique, il est important de porter des gants lors de la manipulation des feuilles de rhubarbe et lors de la préparation du purin.


Le pissenlit

Le pissenlit une plante à purin

  • Le purin de pissenlit est riche en potasse et en silice, Il est utile pour fertiliser les tomates et stimuler la croissance des plantes récemment installées.
  • Il peut aider les plantes d’intérieur à se remettre d’un rempotage.
  • Il peut aider lutter contre le mildiou de la vigne.
  • Ce purin est facile à préparer à partir de toute les parties de la plante, des racines aux fleurs.

La rue

La rue une plante à purin

  • Le purin de Rue est un répulsif naturel. Il peut repousser les gastéropodes (limaces et escargots), rongeurs (campagnols et mulots), pucerons, altises, mouches et chats.
  • Il peut être utilisé avec du savon noir pour renforcer son efficacité.

La tanaisie

La tanaisie une plante à purin

  • Le purin de tanaisie possède des propriétés aromatiques qui peuvent éloigner les insectes sans pour autant les tuer.
  • Il peut être utilisé comme un répulsif qui ne perturbe pas l’écosystème.
  • Le purin de tanaisiepeut inhiber la ponte et l’alimentation des larves de certains nuisibles.
  • Il possède des vertus fongicides qui peuvent aider à lutter contre les maladies des plantes sans utiliser de produits chimiques. Il peut aider à lutter contre des maladies spécifiques, comme la rouille et le mildiou .

Le feuillage destomates

Les feuilles de tomates peuvent servir a faire du purin

  • Le purin de tomate est utilisé comme fertilisant pour certaines plantes comme les tomates, courges et choux
  • Il est également un bon répulsif contre les ravageurs tels que la piéride du chou et la mouche de la carotte
  • Le purin de tomate peut être utilisé comme traitement insecticide contre les pucerons, il est pulvérisé sur les parties aériennes des plantes.
  • Il doit être dilué dans l’eau avant d’être utilisé comme fertilisant (20% de purin pour 80% d’eau)

Portfolio