Panier
Pour remplir le panier, ajoutez au panier vos graines parmi nos variétés.
Pour 10 sachets commandés,
le 11ème est offert !

Frais d’envoi minimum de 2€ puis 40cts par sachet suivant.

Graines biologiques de Morelle Noire
(Solanum nigrum)

Le sachet de 0,40 g de graines de Morelle Noire BIO
La Morelle Noire est originaire d’Amérique du Sud où elle est cultivée pour ses fruits comestibles.Bien mûrs, ils sont utilisés pour faire des confitures, des jus et des conserves. Attention, ne pas manger les baies vertes !
2,90 
Fiche technique
Caractéristiques Catégorie légumes curieux, exotiques, rares, étranges...: Morelle
Nom commun Morelle
Nom vernaculaire et autres dénominations  Bleuet
Famille botanique Solanacée/ Solanée
Nom latin Solanum nigrum
Origine géographique Originaire du pourtour méditéranéen
Température de germination des graines 15°C à 30°C
Temps de germination De 10 jours à 2 semaines
Nombre de fruits par pied énormément
Poids du fruit

Moins de 5 g

En savoir plus sur les graines biologiques de Morelle Noire

La Morelle Noire est considérée comme toxique dans de nombreux ouvrages français mais elle est consommée dans beaucoup d’autres pays.

Les feuilles de la Morelle Noire sont utilisées en légume comme des épinards en Australie, en Inde, au Cameroun, en Éthiopie, au Nigeria, en Somalie, en Tanzanie, en Ouganda, à Madagascar, à la Réunion, en Amérique du Sud, ainsi qu’en Crête et en Grèce.

La baie de la Morelle Noire, une fois complètement mûre et noire, devient comestible. Dans la culture méditerranéenne, on confit les fruits dans le vinaigre pour s’en servir comme condiment à la façon des câpres.

ATTENTION : les baies vertes, ainsi que la plante entière non cuite, sont toxiques car elles contiennent de la solanine.La solanine -qui est entre autre contenue dans la pomme de terre- est partiellement détruite par la cuisson.

La Morelle Noire est parfois utilisée en compagnonnage car elle attire les doryphores qui la préfèrent aux Pommes-de-Terre.

Comment cultiver la morelle noire

  • Comment semer la morelle : Les morelles se sèment au printemps, sous serre ou derrière les carreaux au chaud, à partir du mois de mars. Les semis se font en barquette et les plants sont repiqués en godet individuel lorsqu’ils ont développé deux vraies feuilles. La croissance se poursuit sous serre jusqu’à mai.
  • Comment planter les morelles  : La plantation a lieu dès que tout risque de gelées est écarté. Le sol doit être désherbé et ameubli. Il est possible d’ajouter une petite poignée de compost. Il faut espacer les plants d’environ 60 cm les uns des autres.
  • Type de sol et exposition : Un sol fertile et drainant est l’idéal, mais cette plante peut pousser dans tous les types de sols à condition qu’ils ne soient pas gorgés d’eau. La morelle a besoin d’une exposition ensoleillée.
  • Conseils de culture : La morelle se cultive facilement ! Elle n’est pas vraiment sensible aux maladies et n’a pas besoin de taille. Il suffit de lui mettre un bon paillage pour limiter les arrosages et le tour est joué !

La morelle une plante toxique ou un légume

La Morelle noire, souvent classée parmi les plantes toxiques en raison de la solanine présente dans ses feuilles et ses baies immatures, suscite un débat sur sa comestibilité. La solanine est un alcaloïde toxique présent également dans la pomme de terre. Bien que des cas d’intoxication, principalement chez les jeunes enfants, aient été signalés, les preuves de décès sont rares. Les doses toxiques varient selon l’âge, mais la mécanisation agricole a introduit un risque supplémentaire en permettant la présence de baies immatures dans les conserves de petits pois.

Des auteurs ont remis en question la perception traditionnelle de la Morelle noire comme plante dangereuse, soulignant des observations qui suggèrent une toxicité variable. Certaines parties de la plante pourraient contenir des niveaux moins élevés de substances toxiques, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour clarifier cette question.

Pourtant, malgré son statut potentiellement toxique, la Morelle noire est largement consommée en Afrique, où elle est cultivée et commercialisée pour ses qualités nutritives. Cette dualité entre sa classification toxique et son utilisation alimentaire révèle les différences culturelles dans la perception des plantes et des ressources naturelles.

Les usages alimentaires de la morelle à travers le monde

La morelle noire, (Solanum nigrum) est largement exploitée à des fins alimentaires dans diverses régions du monde, offrant une source de nutrition précieuse dans de nombreux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Ses feuilles et ses baies mûres sont utilisées dans une variété de plats traditionnels, apportant une saveur distinctive et une valeur nutritive appréciée.

Les feuilles de la morelle noire sont couramment préparées comme des légumes, souvent cuisinées de manière similaire aux épinards. Dans des régions telles que l’Australie, le Cameroun, l’Éthiopie, le Nigeria, la Somalie, la Tanzanie, l’Ouganda, ainsi qu’en Amérique du Sud et même en Crète et en Grèce, elles sont intégrées à des plats tels que les salades de légumes cuits, arrosées généreusement d’huile d’olive et assaisonnées de citron, parfois accompagnées de fromage feta. A La Réunion, les feuilles sont préparées et consommées comme des épinards sous le nom de brède.

Par ailleurs, les baies de la morelle noire étaient déjà consommées dans l’Antiquité, notamment en Grèce, où elles étaient appréciées comme friandises. Toutefois, il est important de noter que les baies de la morelle noire sont toxiques avant leur maturité et doivent être manipulées avec précaution. En Amérique du Sud et en Asie, des variétés spécifiques de la morelle noire sont sélectionnées pour leurs fruits, qui sont utilisés dans diverses préparations culinaires.

Outre son utilisation alimentaire directe, la morelle noire est parfois utilisée comme substitut alimentaire en période de disette, en particulier dans des régions telles que l’Éthiopie. Cependant, des précautions sont nécessaires en raison de sa toxicité potentielle, en particulier avant la maturité des baies. Des pratiques traditionnelles de préparation, telles que la cuisson des feuilles dans du lait ou l’ajout de substances comme la potasse ou la soude pour éliminer les principes toxiques, sont parfois utilisées pour rendre la plante consommable.

Des légendes autour de cette plante

Une légende du moyen-âge racontait que la Morelle Noire faisait partie des plantes dont devaient s’enduire ceux qui souhaitaient se transformer en loup-garou. Un moyen simple, et paraît-il efficace, était de se mettre nu et de porter une peau de loup à la manière d’un pagne après s’être frotté le corps avec une mixture composée du suc de feuilles, de branches et de bourgeons de peuplier, de feuilles de jusquiame, de morelle noire, de pavot, d’axonge et d’alcool fort.

Son association avec le diable et les légendes locales en fait une plante à la réputation sulfureuse, alimentant les récits de pactes diaboliques et de rencontres nocturnes avec des entités maléfiques.

Pourtant, malgré son image sombre, la morelle noire est également utilisée dans des pratiques magiques visant à communiquer avec les défunts ou à invoquer des divinités associées à l’ombre et à la mort, comme Hécate. Elle aurait même des propriétés protectrices contre les forces du mal, selon certaines croyances populaires.

En dépit de sa réputation de plante diabolique, la morelle noire possède des usages plus positifs, notamment en tant qu’ingrédient dans des rituels de divination ou comme moyen de protection contre les influences néfastes.

Les origines de son nom

  • Morelle : Le mot français morelle vient de maurella, petit Maure, population représentée au Moyen Âge sous l’aspect d’hommes à la peau sombre.
  • son nom latin : "Solanum nigrum", a des origines latines. "Solanum" est le genre botanique auquel la plante appartient, et il est également associé à d’autres plantes bien connues telles que la tomate, la pomme de terre et l’aubergine. "Nigrum" vient du latin et signifie "noir", faisant référence à la couleur sombre des fruits de la plante.
Période de semis/plantation
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Période de floraison/récolte
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Méthode de culture
2 méthodes de culture proposées pour les graines biologiques de Morelle Noire
Semis de début de saison en mars
Semis de début de saison en mars

Méthode de culture

  • En mars, semez vos graines au chaud et à l’abri du gel. Maintenez votre terreau humide et assurez-vous que vos plantules reçoivent beaucoup de lumière.
  • En avril, laissez pousser vos plantes en godets. Et pensez bien à l’arrosage car au printemps dans une serre, un coup de chaud est vite arrivé !
  • En mai, vous pouvez les replanter au jardin. Assurez-vous qu’il n’y ait plus de risque de gelée !
  • Pensez à bien pailler afin de limiter les arrosages.
  • Et à la belle saison, profitez de vos récoltes et cueillez d’excellents légumes, ou faites de magnifiques bouquets de fleurs et de feuilles !

Semis en mai en pleine terre
Semis en mai en pleine terre

Méthode de culture

  • Fin avril, début mai, semez vos graines en plein champ. Au préalable vous aurez préparé votre sol : il faut qu’il soit "terre à nue" et exempt de racines (qui pourraient repartir plus vite que vos graines !) L’idéal étant de préparer son sol en installant des cartons à l’automne. Il suffira d’enlever ces derniers et de mettre un léger coup de binette afin de décompacter le sol.
  • Espérez une bonne pluie, sinon arrosez et paillez sommairement afin que la lumière et la chaleur puissent réchauffer le sol.
  • En juin, pendant la pousse de vos plantules, arrosez légèrement mais laissez vos plantes souffrir un peu afin de ne pas les habituer au luxe et laissez-les faire des racines qui iront chercher l’eau en profondeur !
  • Lorsque vos plantes sont assez grandes, éclaircissez si nécessaire et paillez beaucoup afin de limiter les arrosages.
  • Profitez bien de vos plantations, de vos récoltes et dégustez les légumes de votre jardin !
Vertus médicinales

Les usages médicinaux de la morelle noire

La morelle noire possède un héritage ancien en tant que plante médicinale, avec des propriétés bien documentées depuis l’Antiquité.

En usage externe, la morelle noire est employée pour traiter une gamme diversifiée d’affections cutanées, allant des prurits aux abcès en passant par les eczémas. Ses feuilles sont souvent préparées sous forme de décoction pour être utilisées en lavages, bains ou compresses.

La plante est également reconnue pour ses propriétés antiseptiques, avec des extraits alcooliques de feuilles fraîches efficaces contre des bactéries pathogènes telles que le staphylocoque doré et Escherichia coli.

En usage interne, la morelle noire agit comme un sédatif, un analgésique et un antispasmodique. Elle est largement utilisée pour soulager les douleurs d’estomac, bien que les parties de la plante utilisées et les modes de préparation varient selon les régions du monde.

La plante possède également des propriétés sédatives et narcotiques bien connues, ce qui en fait un ingrédient commun dans certaines formulations médicinales, telles que le "Baume tranquille" du 17ème siècle.

Des recherches récentes suggèrent même que la morelle noire pourrait avoir des effets anticancéreux, attribués à des composés tels que la solasonine et la solamargine présents dans la plante.

Enfin, certains composés de la morelle noire, tels que la diosgénine, sont utilisés dans l’industrie pharmaceutique pour produire des hormones bio-identiques, ce qui soulève la possibilité d’une exploitation commerciale plus poussée de cette plante.

Bien entendu, il est important de consulter un phytothérapeute pour connaître les meilleures recommandations d’utilisation de cette plante.

Récolter les semences

Comment faire ses graines de morelle noire

  • La floraison des Morelles a lieu de mars à août.
  • Pour assurer la pureté variétale, il est nécessaire d’isoler deux variétés de Morelle de 50m minimum. L’utilisation d’un voile? peut être une solution.
  • Il faut récolter les fruits bien mûrs.
  • Écrasez les Morelles au fond d’un pot, les couvrir d’eau, bien mélanger. Les graines viables vont tomber au fond du pot. Écumez la chair et égouttez les graines.
  • Mettez les graines à sécher dans un lieu sec et ventilé.
  • Les graines de Morelle se conservent au frais, au sec et à l’abri du soleil.
Haut de page