Panier
Pour remplir le panier, ajoutez au panier vos graines parmi nos variétés.
Pour 10 sachets commandés,
le 11ème est offert !

Frais d’envoi minimum de 2€ puis 40cts par sachet suivant.

Que faire en février ?

Que faire au potager en février ?

Le reveil du renard

Les premiers rayons du soleil pointent leurs nez et il devient plus agréable de passer du temps au jardin. La nature se réveille doucement et nous avons hâte de voir le printemps arriver, mais attention, les températures sont encore fraîches ! Et même très fraîches dans certaines régions où il gèle.
C’est le moment idéal d’organiser votre potager pour la belle saison avant le coup de feu ! Commandez vos graines, démarrez quelques semis et plantations, préparez vos sols, chouchoutez vos arbres… il y a de quoi s’occuper, tout en douceur !

Inventaire des graines et choix des variétés

Selectionner ses graines

Afin de ne pas être pris au dépourvu et d’avoir vos légumes tôt dans la saison vous pouvez dores et déjà faire un inventaire de vos graines et commander ce qui vous manque.
Vous pouvez vous organiser en choisissant des variétés précoces, de saison et tardives et de cette manière étaler vos récoltes. Pour les tomates par exemple certaines variétés, tels que la Stupice, la Glacier ou la Sub Arctic seront mûres très tôt dans la saison. D’autres comme la Joyaux d’Oaxaca ou l’Ananas seront mûres plus tard mais donneront jusqu’à fin octobre. Faites vous une petite « palette », avec une tomate précoce, une tomate cerise (que les enfants adorent !), une grosse tomate, une tomate salade, une tomate tardive, une tomate à coulis et vous serez ainsi autosuffisant en tomates. Vous pouvez raisonner de cette manière pour d’autres variétés.
Pensez aussi aux fleurs qui sont un vrai régal pour les yeux et les insectes et parfois même pour les papilles et la santé ! Et pour l’Art !

Que semer en février ?

Vous pouvez démarrer vos semis de tomate, aubergine, poivron et piment à l’intérieur. Ces trois derniers sont très longs à germer, soyez patient, il faut parfois deux semaines avant d’apercevoir une pousse. Une des astuce, pour que vos semis ne prennent pas trop de place dans la maison, est d’utiliser une caisse à poisson en polystyrène, remplissez-la de terreau et espacez vos graines de 2 centimètres minimum les unes des autres. Placez la caissette derrière une fenêtre ensoleillée à l’intérieur de votre maison, là où la température est bonne. Entre 15° et 25 °C c’est l’idéal. Quand les semis auront suffisamment poussé et que les cotylédons ( on appelle cotylédons les deux premières feuilles) se toucheront il sera alors temps de les repiquer dans des godets individuels.
Vous pouvez aussi semer en caissette les premières fleurs, tabac ornemental, dahlia, muflier, pétunia, sauge, scabieuse, rudbeckia ...

Semez sous abri : radis, carotte, chou-fleur, laitue, persil.

Et enfin semez en pleine terre à partir de mi-février fève, épinard, navet oignon, poireau et pois qui ne craignent pas trop le froid.

Que planter en février ?

Planter l’ail

C’est le moment de planter des bulbes d’ail, d’oignons ou d’échalotes. Attention si les alliacées aiment les terres plutôt riches il faut, en revanche, éviter les fumures fraîches qui risque de les faire pourrir, plusieurs mois après, lors de la conservation. Préférez donc un fumier bien composté et une terre drainante car ils redoutent également l’excès d’eau.

Taillez ou plantez vos arbres

Si vos vergers sont déjà plantés, vous pouvez les entretenir, c’est le bon moment pour la taille. Consultez un calendrier lunaire pour connaître les dates idéales. Vous pouvez encore planter des arbres et des arbustes à racines nues. Préférez un pépiniériste du coin qui vous proposera des variétés adaptées à votre terroir !

Récupérez des greffons

Vous pouvez récupérer des greffons pour greffer les arbres sauvages.
Pour les choisir, il vous faut sélectionner les arbres que vous appréciez, cerisier, châtaignier, poirier etc ... et prélever des rameaux de l’année sur des branches saines, qui poussent à 45 °, c’est important !
Vous pouvez stocker vos greffons au frais (voire au froid), dans le bas du frigo sans oublier de les humidifier, ou même au congélateur (dans un sac en plastique étanche) ou alors à l’ancienne, enroulés dans du papier journal, derrière la grange, plein nord, enterrés dans du sable.

Préparez vos sols

Si vous n’avez pas encore préparé vos sols, il est encore temps d’y apporter du fumier en surface ou du compost après avoir travaillé vos planches à la bêche ou à la grelinette. Vous pouvez aussi y mettre de la cendre de bois, riche en potasse.
Voici un article plus poussé sur la vie des sols !

Portfolio

Haut de page