Panier
Pour remplir le panier, choisissez vos graines dans le catalogue

La fécondation manuelle

La technique de pollinisation manuelle que nous vous proposons et une méthode valable pour les cucurbitacées (les courges, courgettes, pastèques, concombres, pâtissons, citrouilles, etc...)

Il faut d’abord savoir reconnaître une fleur mâle et une fleur femelle. La fleur mâle est une fleur simple possédant un support plus long (le pédoncule) et la fleur femelle est reconnaissable par son ovaire à la base de la fleur.
Les différences entres les fleurs de courges


  • La préparation

La veille de la manipulation, il faut repérer les fleurs femelles qui ne sont pas encore ouvertes (les séparations entre les pétales s’élargissent et prennent une coloration orangée). Il faut alors ligaturer ces fleurs pour les empêcher de s’ouvrir. La ligature peut être faite avec un petit fil de fer. Il faut ensuite choisir des fleurs mâles (non-ouvertes) sur les autres porte-graines. Il faut les ligaturer aussi. On préconise plusieurs fleurs mâles pour une fleur femelle.
Une fleur de courge ligaturée

  • La fécondation

Le lendemain matin, juste après la rosée et avant 10 heures, cueillir les fleurs mâles et leurs retirer les pétales.
On se trouve en présence des étamines (qui contiennent le pollen), nous allons donc frotter délicatement les étamines à l’intérieur des fleurs femelles sur les pistils.
Refaire cette opération autant de fois que vous avez de fleurs mâles.Il faut polliniser chaque fleurs femelles avec le pollen de toute les fleurs males.
Re-ligaturer la fleur femelle, et entourer son pédoncule (sa tige) avec un fil de couleur afin de marquer les fruits porte-graines.

Il est possible que la pollinisation ne fonctionne pas correctement, la fleur femelle va couler et dépérir. C’est pour cela qu’il est préférable de polliniser plusieurs fleurs afin de se laisser des chances de réussite !
exemple de fleurs male et femelle