Panier
Pour remplir le panier, ajoutez au panier vos graines parmi nos variétés.
Pour 10 sachets commandés,
le 11ème est offert !

Frais d’envoi minimum de 2€ puis 40cts par sachet suivant.

Graines biologiques de Jusquiame Blanche
(Hyoscyamus albus)

Le sachet de 0,50 g de graines de Jusquiame Blanche BIO
La jusquiame blanche est une plante rare, entourée de légendes et de mythes. Elle a souvent été associée aux pratiques des sorcières. Cette plante se distingue par ses belles fleurs blanches- jaunes, et elle a la capacité de s’épanouir dans divers types de sols, y compris les sols secs. Elle prospère bien lorsqu’elle bénéficie d’une exposition ensoleillée.
2,90 
Fiche technique
Caractéristiques Catégorie Fleurs: Jusquiame blanche
Nom commun Jusquiame blanche
Nom vernaculaire et autres dénominations  Hyoscyame blanc / Jusquiame commune / Blanche-épine
Famille botanique Solanacée/ Solanée
Nom latin Hyoscyamus albus
Variété albus
Origine géographique Originaire du bassin méditerranéen
Température de germination des graines 15°C à 20°C
Temps de germination De 10 jours à 2 semaines

En savoir plus sur les graines biologiques de Jusquiame Blanche

La jusquiame blanche est originaire du bassin méditerranéen. On la trouve principalement en Europe du Sud, en Afrique du Nord et en Asie de l’Ouest. Ses habitats naturels incluent les régions côtières, les prairies sèches, les terrains vagues et les sols sablonneux.

Les caractéristiques sont les mêmes que pour la Jusquiame Noire, mais la plante est plus velue, les feuilles sont toutes alternes et pétiolées et la corolle jaune, à gorge maculée, n’est pas veinée de violet. Floraison d’avril à septembre.

Il faut être prudent avec cette plante car toute ses parties sont toxiques

Conseils de culture pour la jusquiame blanche

Les semis de la jusquiame blanche se réalisent au printemps, soit en mars à l’abri du gel, soit en avril ou mai lorsque les risques de gelées ne sont plus à redouter.
La jusquiame blanche a une préférence pour les sols bien drainés et légèrement alcalins. Elle prospère dans des sols riches en matière organique, mais elle peut également survivre dans des sols pauvres. En ce qui concerne l’exposition, la jusquiame blanche préfère les endroits ensoleillés ou partiellement ombragés. Elle s’accommode bien des climats méditerranéens caractérisés par des étés chauds et secs ainsi que des hivers doux.

Une petite histoire de la Jusquiame Blanche

Le nom de la plante signifie en grec "fève de porc". Ce serait une allusion à l’épisode de l’Odyssée dans lequel la magicienne Circé transforme les compagnons d’Ulysse en pourceaux en leur faisant boire un philtre contenant de la Jusquiame.

Au Moyen Âge, la jusquiame blanche était considérée comme une plante magique et était souvent utilisée dans les rituels de sorcellerie. On croyait qu’elle avait le pouvoir de rendre les gens invisibles ou de leur donner des visions.

La jusquiame blanche a également une place dans l’histoire de la médecine moderne. Au 19ème siècle, la plante était utilisée pour traiter la douleur et l’anxiété, et elle a été la source d’un médicament appelé hyoscine, qui est toujours utilisé aujourd’hui pour traiter les nausées et les vomissements.

Au cours de l’histoire, la jusquiame blanche a également été utilisée comme drogue récréative pour ses propriétés psychoactives. Elle contient des alcaloïdes tels que l’hyoscyamine et la scopolamine, qui ont des effets hallucinogènes et peuvent provoquer des hallucinations, des délires et des convulsions.

Dans la littérature, la jusquiame blanche est souvent associée à la mort et à la tragédie. Dans la pièce de théâtre de Shakespeare "Hamlet", le personnage de Laërte est empoisonné avec de la jusquiame blanche, ce qui entraîne sa mort. Dans le roman de Daphne du Maurier "Rebecca", le personnage principal est empoisonné avec de la jusquiame blanche.

La jusquiame, une plante narcotique :

Les effets narcotiques puissants de la jusquiame sont bien documentés depuis l’Antiquité. Il est fait référence à cette plante dès le XVIe siècle avant notre ère, notamment dans le Papyrus d’Ebers, l’un des plus anciens traités médicaux connus.

Dans la Grèce Antique, la jusquiame était utilisée comme un anesthésique par les chirurgiens. Elle était également utilisée, de manière parfois controversée, par des bourreaux compatissants ou corrompus afin d’atténuer les souffrances des condamnés à mort. Les dentistes, suivant la théorie des signatures, prescrivaient la jusquiame noire pour traiter les problèmes buccaux, y compris les inflammations et les abcès. À l’époque, le médecin Dioscoride recommandait plutôt l’utilisation de la jusquiame blanche, qu’il considérait comme moins dangereuse que sa variante noire, accusée de provoquer la folie.

En raison de ses propriétés hallucinogènes, la jusquiame était considérée comme une plante divinatoire sacrée. Les prêtres du temple de Delphes ont brûlé ses graines pour induire des transes chez la Pythie, afin qu’elle puisse transmettre l’oracle du dieu Apollon.

De manière plus terre à terre, la jusquiame avait la réputation d’être aphrodisiaque et de stimuler la fécondité. On racontait que, portée en amulette par une femme, elle la rendait "complaisante aux plaisirs de l’amour". Les effets psychotropes de la jusquiame étaient considérés suffisamment puissants pour libérer des inhibitions.

Les jusquiames sont étroitement associées à une part d’animalité en chacun de nous. Il est intéressant de noter que dans l’Odyssée, les compagnons d’Ulysse auraient été transformés en porcs par la magicienne Circé à l’aide de graines de jusquiame noire. Certains témoignages rapportent que les consommateurs de jusquiame ont éprouvé des délires, voyant des créatures fantastiques ou se sentant transformés en animaux féroces. Les récits folkloriques associent souvent la jusquiame à des métamorphoses humaines en animaux, ainsi qu’aux légendes de Loup-Garou.

Cette folie bestiale est parfois accompagnée de sensations de lévitation. L’artiste allemand Gustave Schenk a rapporté que, lors d’un voyage hallucinatoire en 1955, il avait la sensation enivrante de voler, malgré la certitude effrayante que la dissolution de son corps entraînerait sa fin imminente.

Pendant l’Europe médiévale et la Renaissance, les sorcières se sont spécialisées dans la préparation d’onguents, de philtres et de fumigations à base de jusquiame. Elles en enduisaient leur peau et un manche de balai qu’elles chevauchaient directement sur leur peau, car la drogue était absorbée plus rapidement par les muqueuses. Les histoires de sorcières traversant le ciel nocturne à califourchon sur leurs balais ne résultaient en réalité que d’expériences hallucinatoires de vol, accompagnées de visions et de confusion mentale. Cependant, ces frissons comportaient des risques, notamment la tachycardie, la perte de conscience et parfois un arrêt respiratoire fatal.

Où se rendaient-elles pendant ces vols hallucinatoires ? Au sabbat, bien sûr ! Les sabbats étaient des réunions secrètes mêlant drogues, chants incantatoires et sexualité débridée, le tout en l’honneur du Diable. Le simple fait d’assister à un sabbat pouvait constituer une accusation mortelle devant les tribunaux d’inquisition. Qu’il s’agisse d’une réalité historique, d’une légende folklorique ou d’un prétexte pratique pour les inquisiteurs, la prise de substances psychoactives semblait être un moyen pour ces femmes marginalisées et persécutées d’échapper à leur condition.

Origine du nom botanique de la jusquiame blanche

Le nom scientifique "Hyoscyamus albus" est dérivé du grec et du latin, reflétant des caractéristiques botaniques de la plante. Voici l’origine du nom :

  • Hyoscyamus : "hyoscyamus", qui est lui-même une forme latinisée du grec ancien "ὑοσκύαμος". Ce terme grec est composé de "ὗς" (hyos), qui signifie "porc", et de "κύαμος" (kyamos), qui signifie "fève". Ainsi, "Hyoscyamus" peut être traduit par "fève du porc". Ce nom a été donné à la plante par Dioscoride, un médecin et botaniste grec, probablement en raison de la toxicité de la plante pour le bétail et les humains.
  • Albus : Ce mot latin signifie "blanc". Il peut être utilisé pour décrire la couleur blanche des fleurs.

Il est à noter que le terme "Hyoscyamus" signifie "fève du porc" en latin botanique et a été appliqué de manière péjorative à la plante par Dioscoride. Les plantes de henbane, qui sont toxiques et narcotiques, étaient associées aux porcs.

Période de semis/plantation
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Période de floraison/récolte
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Méthode de culture
2 méthodes de culture proposées pour les graines biologiques de Jusquiame Blanche
Semis de début de saison en mars
Semis de début de saison en mars

Méthode de culture

  • En mars, semez vos graines au chaud et à l’abri du gel. Maintenez votre terreau humide et assurez-vous que vos plantules reçoivent beaucoup de lumière.
  • En avril, laissez pousser vos plantes en godets. Et pensez bien à l’arrosage car au printemps dans une serre, un coup de chaud est vite arrivé !
  • En mai, vous pouvez les replanter au jardin. Assurez-vous qu’il n’y ait plus de risque de gelée !
  • Pensez à bien pailler afin de limiter les arrosages.
  • Et à la belle saison, profitez de vos récoltes et cueillez d’excellents légumes, ou faites de magnifiques bouquets de fleurs et de feuilles !

Semis en mai en pleine terre
Semis en mai en pleine terre

Méthode de culture

  • Fin avril, début mai, semez vos graines en plein champ. Au préalable vous aurez préparé votre sol : il faut qu’il soit "terre à nue" et exempt de racines (qui pourraient repartir plus vite que vos graines !) L’idéal étant de préparer son sol en installant des cartons à l’automne. Il suffira d’enlever ces derniers et de mettre un léger coup de binette afin de décompacter le sol.
  • Espérez une bonne pluie, sinon arrosez et paillez sommairement afin que la lumière et la chaleur puissent réchauffer le sol.
  • En juin, pendant la pousse de vos plantules, arrosez légèrement mais laissez vos plantes souffrir un peu afin de ne pas les habituer au luxe et laissez-les faire des racines qui iront chercher l’eau en profondeur !
  • Lorsque vos plantes sont assez grandes, éclaircissez si nécessaire et paillez beaucoup afin de limiter les arrosages.
  • Profitez bien de vos plantations, de vos récoltes et dégustez les légumes de votre jardin !
Vertus médicinales

Les vertus médicinales de la jusquiame blanche

La Jusquiame Blanche possède de nombreuse vertus médicinales, elle est antispasmodique, sédative du système nerveux, hypnotique et antinévralgique.

En usage externe une huile de Jusquiame peut être préparée pour soigner les rhumatismes.

Cependant cette plante est toxique et dangereuse, un empoisonnement à la Jusquiame peut aller jusqu’à la mort ! Donc avant de l’utiliser, consultez un médecin, un herboriste ou quelqu’un de compétent.

Récolter les semences

Faire ses graines de jusquiame blanche

  • La floraison a lieu en été et les graines de Jusquiame Blanche se récoltent en fin d’été, début d’automne.
  • Une petite parcelle (une douzaine de pieds minimum) devra être dédiée à la production de semences. Ne conserver que les pieds vigoureux !
  • Récoltez les calices secs. Ils sont "prêts" lorsque les graines commencent à s’en échapper toutes seules.
  • Les étaler sur un linge au sec dans un lieu ventilé pour finir le séchage.
  • -Battez les calices pour en récupérer la semence. Ensuite triez à l’aide du vent ou du souffle et utiliser des tamis au besoin.
  • Conservez les graines de Jusquiame Blanche au frais, au sec et à l’abri de la lumière.
Haut de page