Panier
Pour remplir le panier, ajoutez au panier vos graines parmi nos variétés.
Pour 10 sachets commandés,
le 11ème est offert !

Frais d’envoi minimum de 2€ puis 40cts par sachet suivant.

Graines biologiques de Coquelourde des jardins
(Lychnis coronaria)

Hors stock
La coquelourde, est une plante vivace caractérisée par des tiges argentées et des fleurs d’un rouge éclatant. Elle est appréciée pour son aspect distinctif sans prétention et sa floraison colorée. La coquelourde est une plante facile à cultiver qui pousse partout ! meme sur les sols sec et pauvres
Fiche technique
Caractéristiques Catégorie Fleurs: Coquelourde
Nom commun Coquelourde
Nom vernaculaire et autres dénominations  Coquelourde violette
Famille botanique Caryophyllacée
Nom latin Lychnis coronaria
Origine géographique Origine plutôt méditerranéenne et montagnarde
Nombre de graines par gramme environ 1200 graines
Température de germination des graines 15°C à 20°C

En savoir plus sur les graines biologiques de Coquelourde des jardins

La coquelourde est originaire du bassin méditerranéen, mais on la trouve également dans d’autres régions de l’Europe et de l’Asie. Elle s’est naturalisée dans des habitats variés, notamment les prairies sèches, les talus, les bords de route et les zones perturbées.

La coquelourde est une plante vivace herbacée qui peut atteindre environ 60 à 80 centimètres de hauteur. Ses tiges sont couvertes de poils argentés, ce qui donne à la plante un aspect argenté distinctif. Les feuilles sont simples, opposées, et souvent lancéolées. Les fleurs, regroupées en cymes, sont de couleur rouge vif, rose ou blanche, et ont une forme caractéristique en coupe.

Conseils de culture pour la coquelourde

La coquelourde prospère dans des sols bien drainés, secs et même peu fertiles. Elle préfère les endroits ensoleillés mais peut tolérer une légère ombre. Cette plante est résistante et s’adapte bien à différents types de sols. C’est une plante de culture facile.
La semer au printemps ou à l’automne pour une floraison longue qui dure de mai à septembre
La Coquelourde se ressème toute seule si les conditions lui plaisent !

Une petite histoire de la Coquelourde

Dans la tradition populaire, la coquelourde était considérée comme une plante protectrice et porte-bonheur. Les gens la plantaient souvent dans leurs jardins ou autour de leur maison pour éloigner les mauvais esprits et protéger leur famille de la malchance.

La coquelourde était également utilisée dans la médecine traditionnelle pour traiter diverses affections, telles que les troubles digestifs et respiratoires, ainsi que pour aider à stimuler l’appétit.

Dans la culture populaire, la coquelourde a également été associée à l’amour et à la romance. On raconte que si une jeune fille place une coquelourde sous son oreiller la nuit, elle rêvera de son futur mari.

Il y a aussi une légende intéressante sur la coquelourde en France. Selon cette légende, la coquelourde était considérée comme une plante magique qui pouvait faire pousser des cheveux. Les gens utilisaient les pétales de la coquelourde pour fabriquer une pommade qu’ils appliquaient sur leur cuir chevelu pour faire pousser des cheveux plus rapidement.

Origine du nom savant de la coquelourde

L’étymologie du mot "coquelourde" remonte au latin. Le terme "coquelourde" vient du latin médiéval "cocula", qui signifie "coq" en référence à la crête du coq, et "lurida", signifiant "sale" ou "pâle". Ainsi, "coquelourde" peut être traduit par "fleur comme la crête du coq" en raison de la forme et de la couleur caractéristiques de la fleur.
L’origine du nom Lychnis coronaria est également liée à des termes botaniques et à des caractéristiques distinctives de la plante.

  • Lychnis : Le genre Lychnis tire son nom du grec "lychnos", signifiant "lampe" ou "lumière". Ce nom a été donné en raison de l’utilisation historique des plantes de ce genre dans la confection de lampes à huile.
  • Coronaria : L’épithète spécifique "coronaria" provient du latin et signifie "couronnée". Ce terme a été choisi pour décrire les magnifiques inflorescences florales de la plante, qui ressemblent à une couronne de fleurs.

La coquelourde, une plante qui héberge des papillons


La coquelourde (Lychnis coronaria) crée un environnement favorable à plusieurs espèces de chenilles de papillons. Parmi les visiteurs potentiels, on trouve :

  • Sphinx du coquelicot (Hyles livornica)  : Aussi connu sous le nom de Sphinx du pavot, cette chenille se nourrit généralement des feuilles des plantes de la famille des œillets, incluant la coquelourde.
  • Le Moth de la soie du coquelicot (Cochylis atricapitana) : La chenille de ce papillon, dont le nom scientifique est Cochylis atricapitana, peut également être attirée par la coquelourde.
  • La Tordeuse du coquelicot (Glaucina phlepseni) : Cette espèce, également appelée tordeuse, peut choisir la coquelourde comme plante hôte pour ses chenilles.
Période de semis/plantation
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Période de floraison/récolte
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
Méthode de culture
2 méthodes de culture proposées pour les graines biologiques de Coquelourde des jardins
Semis en mai en pleine terre
Semis en mai en pleine terre

Méthode de culture

  • Fin avril, début mai, semez vos graines en plein champ. Au préalable vous aurez préparé votre sol : il faut qu’il soit "terre à nue" et exempt de racines (qui pourraient repartir plus vite que vos graines !) L’idéal étant de préparer son sol en installant des cartons à l’automne. Il suffira d’enlever ces derniers et de mettre un léger coup de binette afin de décompacter le sol.
  • Espérez une bonne pluie, sinon arrosez et paillez sommairement afin que la lumière et la chaleur puissent réchauffer le sol.
  • En juin, pendant la pousse de vos plantules, arrosez légèrement mais laissez vos plantes souffrir un peu afin de ne pas les habituer au luxe et laissez-les faire des racines qui iront chercher l’eau en profondeur !
  • Lorsque vos plantes sont assez grandes, éclaircissez si nécessaire et paillez beaucoup afin de limiter les arrosages.
  • Profitez bien de vos plantations, de vos récoltes et dégustez les légumes de votre jardin !

Semis d’été pour une floraison l’année suivante
Semis de fin d'été pour une floraison l'année suivante

Méthode de culture

  • En été, préparez votre sol pour un semis. Un carton posé au sol au printemps peut vous aider à préparer votre sol. Il vous suffira de mettre un coup de binette sous ce dernier avant le semis. Une fois le sol préparé, semez vos graines et enterrez-les peu profondément.
  • Espérez une bonne pluie, sinon faite un arrosage et tenez humide jusqu’à la levée.
  • Vos plantes pousseront lentement pendant l’automne, passeront l’hiver sans trop bouger.
  • Au printemps suivant vos plantes profiteront des journées chaudes et vous en profiterez pour pailler !
  • La floraison ou la fructification aura lieu à la fin du printemps ou en début d’été.
Vertus médicinales

Les vertus médicinales de la coquelourde


Dans la médecine traditionnelle, certaines parties de la Lychnis coronaria, ou coquelourde, ont été utilisées à diverses fins. Voici quelques usages traditionnels de cette plante :

  • Problèmes gastro-intestinaux : Les racines et les parties aériennes de la coquelourde ont été utilisées dans certaines cultures pour traiter des troubles gastro-intestinaux, tels que les maux d’estomac, les coliques et les problèmes digestifs.
  • Propriétés diurétiques : Certains systèmes traditionnels de médecine ont utilisé la coquelourde en raison de ses propriétés diurétiques présumées, c’est-à-dire sa capacité à augmenter l’élimination d’urine, potentiellement pour aider à traiter les problèmes rénaux.
  • Anti-inflammatoire : La coquelourde a été parfois utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires supposées. Elle aurait été appliquée localement pour soulager l’inflammation cutanée.
  • Antispasmodique  : Certains praticiens de la médecine traditionnelle ont utilisé la coquelourde en tant qu’antispasmodique pour soulager les spasmes musculaires et les tensions.

Pour se soigner avec des plantes, l’idéal est de se référer à un herboriste ou à un phytothérapeute. Ces professionnels seront en mesure de vous guider dans le choix des plantes pour traiter vos maux.

Récolter les semences

Technique de récolte des graines de coquelourde

  • Les graines de Coquelourde des jardins se récoltent de l’été à l’automne.
  • Une petite parcelle (une trentaine de pieds minimum) devra être dédiée à la production de semences. Ne conserver que les pieds vigoureux !
  • Récoltez les graines de Coquelourde est assez simple. Il faut les ramasser lorsque les capsules sont sèches et lorsque les graines s’échappent d’elles-mêmes. Il faut récolter les capsules dans un sachet.
  • Étalez les capsules de Coquelourde sur un linge au sec dans un lieu ventilé pour finir le séchage.
  • Une fois sèches les graines doivent êtres triées, aidez-vous du vent, de votre souffle et/ou de tamis.
  • Conservez les graines de Coquelourde, au sec et à l’abri de la lumière.
Haut de page