Panier
Pour remplir le panier, choisissez vos graines dans le catalogue

Quelques généralités botaniques

Quelques généralités

Le cycle des plantes

  • Parmi les plantes potagères il y a celles qui ont un cycle annuel, ce sont celles qui produisent en une saison à partir de la graines, les racines, la tige, les feuilles, les fleurs, les fruits et puis les graines. Semées au printemps elles produisent des semences à l’automne. Comme les courgettes ou les laitues.
  • Les plantes bisannuelles ont elles un cycle sur deux saisons. La première année elle produisent les racines, la tige et les feuilles. Il leurs faut passer l’hiver pour démarrer leurs floraisons et développer leurs graines. Comme les carottes ou la mâche.
  • Et enfin il y à les plantes vivaces qui produisent la première année leurs racines et leurs feuillages. Les années suivantes elles produiront des fleurs et des fruits chaque années pendant plus de deux ans. Comme la sauge ou le groseillier.

La sexualité des plantes à fleurs
La sexualité des plantes c’est chaud ! Ceux qui pensent "un papa une maman c’est ça les vrais parents..." n’ont pas fini de se tirer les cheveux. Car toutes les sexualités sont dans la nature !

  • Pour être fécondée une plante dispose de pistils qui sont les organes femelles qui porterons les graines.
  • Elle possède aussi des étamines qui sont les organes mâles qui disposent de pollen. Ces deux organes sont à l’intérieur des fleurs.
  • Parfois il y a des fleurs qui ne contiennent que des étamines, ce sont des fleurs mâles.
  • Parfois il y a des fleurs qui ne contiennent que des pistils, ce sont les fleurs femelles.
  • Parfois il y a des fleurs qui contiennent à la fois des pistils et à la fois des étamines, ce sont des fleurs hermaphrodites.
  • Ensuite les plantes peuvent porter à la fois des fleurs mâles et à la fois des fleurs femelles, ce sont des plantes monoïques.
  • Il existe aussi des plantes qui ne portent que des fleurs mâles ou que des fleurs femelles, ce sont des plantes dioïques.
  • Les plantes qui ne portent que des fleurs hermaphrodites sont tout simplement appelées des plantes hermaphrodites.
  • Et il reste les plantes polygames qui possèdent des fleurs mâles et femelles ainsi que des fleurs hermaphrodites.
    Les diverses sexualités des plantes

La pollinisation directe :

Ou autopollinisation, ou pollinisation autogame : cela nécessite que les organes mâles et femelles soit matures au même moment. L’organe mâle féconde l’organe femelle d’une même plante.
Avec l’autogamie on obtient des individus homozygotes.
Ce sont des lignées pures, les descendants sont identiques aux parents.
Toutefois il est possible qu’une plante autogame puisse pratiquer l’allogamie, par les insectes ou le vent. Comme les tomates, les aubergines, despoivrons, etc...

La pollinisation indirect :

Ou pollinisation croisée, ou allogamie. Elle est le plus souvent le fait de plantes dioïques, mais aussi de plantes monoïque et parfois de plantes hermaphrodites (quand la maturité des fleurs mâles ou femelles est décalée). La fleur femelle est fécondée par la fleur mâle d’une autre plante. Ce mode de pollinisation permet un brassage génétique pour des plantes comme le maïs, le sorgho,les courges ect...