Accueil > LEGUMES > Autres petits fruits

Autres petits fruits

  • Cyclantère "Fat Baby"

    Cyclanthera pedata
    Nom commun : Achocha
    Plante originaire de Andes, grimpante jusqu’à 3 mètres, idéal pour les treillis.
    Cette plante prolifique porte une abondance de petits fruits.
    Les fruits se consomment au stade immature pour les marinades comme les cornichons. On peut les consommer plus murs pour cela il faudra les vider et les cuire (farcis c’est pas mal !)


  • Morelle Sunberry

    Solanum retroflexum
    Variété de morelle ancienne sélectionnée en 1900 comestible, plante d’environ 50cm de hauteur.
    petits fruits bleus, très doux et sucrés, de la taille d’un pois. Idéal pour les desserts, en tarte ou pour rallonger une confiture.
    Très productif.
    Bel effet ornemental lorsqu’il est cultivé en pot.


  • Physalis Pubescens

    "Cerise de terre".
    Plante de 30 cm pouvant s’étendre sur 1 m de large en tous sens. Fructification précoce , fruits jaune-orangé entouré d’un calice presque transparent, beige, les fruits ont une saveur sucrée avec un arrière goût de mandarine, se consomment crus. Bonne conservation.
    Moins original que le physalis pourpre, mais bien meilleur au goût.
    Semé au printemps, les fruits apparaitront dès (...)


  • Tomatillo pourpre

    TOMATILLO POURPRE "Physalis ixocarpa".
    Un physalis étonnant par sa couleur pourpre, avec de jolis fruits de 4 à 5cm de diamètre. Facile à cultiver ( s’en occuper comme un pied de tomate !)
    Bonne production, récolte en aout et jusqu’aux premières gelées


  • Morelle de Balbis

    MORELLE DE BALBIS, "tomate litchi",
    Solanum sisymbriifolium.
    Petit fruit rouge entouré d’un calice piquant (comme toute la plante...)
    De la taille d’une tomate cerise, production de fruits de septembre aux premiers gels. La plante peut mesurer de 1m a 1,50m de hauteur. Vivace dans son pays d’origine. Goût super, mais il faut bien attendre que le fruit se détache de son calice sinon c’est un peu acide !
    Cette plante a aussi l’avantage de lutter contre les nématodes de la pomme de terre (...)